Notre ami Ahmed Tamene nous a quitté après 20 ans de fidèle compagnonnage de la Maison de la Méditerranée et du groupe d’amitié entre chrétiens et musulmans de Dijon

Dans le film “A chacun son Algérie” son émouvant témoignage (photo) sur sa participation à la manifestation sanglante du 14 juillet 1953 à Paris, apprit à beaucoup d’entre nous l’existence de cet évènement tragique et annonciateur. La pudeur d’Ahmed est une des composantes de sa profonde humanité

à Marcelle et à leurs enfants, l’assurance de notre sympathie 

 

 

Notre ami José Dillenseger est décédé le 2 mars 2018. José rejoint ainsi dans nos mémoires ceux de nos amis qui avaient comme lui témoigné dans le film « A chacun son Algérie » et qui nous ont quitté : René Justrabo, Amor Belfodil, Gillette Garrigues et Guillaume Frécon. José rejoint aussi son épouse, Jeannine, décédée l’an dernier, qui avait aussi bien voulu témoigner pour notre exposition « les Dijonnais d’aujourd’hui et l’Algérie de 1954 à 1962 »

 

 

.Gillette GARRIGUES nous avait quitté en février 2017. Son témoignage d’ancienne instit à Oran reste un des plus émouvants de notre film “A chacun son Algérie”.

Film "A chacun son Algérie"

Un film de Caroline Philibert et Luc Thiébaut, 55’

Produit par la Maison de la Méditerrané

 

14 février 2018 18h30: à la MIR 7, quai Chateaubriand, Rennes, suivi d'un débat animé avec le co-auteur; à l'invitation du jumelage Rennes-Sétif, wilaya dont l'un des témoins est originaire.

 

La société française est malade de son passé ; et pourtant, il s’agit aujourd’hui de vivre ensemble avec des passés conflictuels, et de construire des avenirs communs avec des personnes imprégnées d’une mémoire radicalement différente.

La première projection rennaise, le 7 octobre 2016,  chez "Les Amis de l’Algérie", a réunie 40  personnes, originaires ou non d'Algérie qui ont échangé dans un débat animé avec le co-auteur

 

Le film est monté à partir de vingt témoignages de Côte-d’oriens d’aujourd’hui  dont 7 femmes. Ceux-ci sont Algériens, Français ou les deux à la fois, pieds-noirs pour ou contre l’indépendance, militaires, combattants du FLN, harkis, pacifistes, petits paysans que la guerre a broyés, « fils ou filles de… », qui souffrent, une ou deux générations plus tard, d’une histoire qui les écartèle encore. Certains parlent de ces événements pour la première fois. D’autres n’ont pu s’y résoudre.

Une parole rebondissant sur une autre, sont évoqués les raisons de cette guerre, les combats en Algérie et en France, le départ et l’arrivée en « métropole ». Le récit de ces histoires personnelles améliore la compréhension entre les héritiers de mémoires antagonistes.

 

Déjà diffusé sur France 3, le film sert de support à des débats avec différents publics : immigrés, rapatriés, anciens combattants, syndicalistes, chercheurs en histoire ou en sociologie, lycéens, … en France et en Algérie.

 

 

Des extraits de “A chacun son Algérie” sont visionnables sur https://vimeo.com/104706038

 

Les 2 auteurs et des témoins sont prêts à animer des débats introduits par la projectin du film.

Nos coordonnées

Maison de la Méditerranée Rennes

 

maisondelamediterranee@laposte.net

 

 

Vous pouvez également utiliser notre formulaire de contact.

Organisation d'événements

.