Mémoires de traversées de la Méditerranée

 

Marcel Courthiade nous a quitté le 4 mars 2021. Linguiste français, chercheur et promoteur de la langue et de la culture rromani, sa contribution fut décisive à notre petit travail sur « les Gitans du Nord de l’Afrique ». Il nous a fait le présenter à l’INALCO (Langues’O) malgré les critiques décisives mais constructives qu’il faisait à nos hypothèses. « Que la terre lui soit légère » Parmi ses nombreux livres : Marcel Courthiade, Petite histoire du peuple rrom. Première diaspora historique de l'Inde, Paris, éditions Le Bord de l'eau, 2019, 209 pages

 

 

Robert Castel qui vient de nous quitter était le fils du grand chanteur de chaabi algérois (bien que né à Sidi Bel Abbès) Lili Labassi (1897-1969) Ce dernier jouait dans le même registre arabo-andalous que Lili Boniche (1922 – 2008) dont le passage au Théâtre des Feuillants à Dijon (en 2000 ?)  fut la première tentative de manifestation publique de la Maison de la Méditerranée (fondée en 1996 mais confidentielle jusque-là) en collaborant avec l’ABC.  Plusieurs d’entre nous avions découvert Robert Castel en même temps qu’avec « la famille Hernandez », ils découvraient cette culture pied-noire.

 

 

Marie-Louise

Marie Louise Yanelli sur une photo qu’elle nous avait confié pour l’exposition « A chacun son Algérie :les Dijonnais d’aujourd’hui et l’Algérie de 1954 à 1962 »

le 22 mars 2017 a eu lieu une rencontre autour de  

Fadhma Aït Mansour Amrouche, autrice de Histoire de ma vie et mère de Jean & Taos Amrouche; organisée par les Amis de l'Algérie, à l’espace Ouest France, à Rennes, avec visioconférence depuis Bejaïa de Kamel Medjdoub, et depuis Ighil-Ali, de Mustafa   Amrouche et avec le maire de Baillé, Ille-et-Vilaine , où est inhumée Fadhma Amrouche.

 

Marie-Claude Pascal nous a quitté.

Elle avait bien voulu, en 2012, livrer son émouvant témoignage pour notre film « A chacun son Algérie » : lycéenne à Alger au milieu des attentats du FLN puis de l’OAS ; le mauvais accueil qu’elle reçut en France, comme beaucoup de « rapatriés d’Algérie », motiva son engagement à la CIMADE pour accueillir les étrangers

 

 

notre amie Nadia Moali-Grine est décédée à Tizi Ouzou. Nadia venait chaque année en France et a participé à plusieurs manifestations de la Maison de la Méditerranée dont notre premier Yennayer en 2006 et la soirée Les oiseaux dans la chanson algérienne avec son mari, Aïssa en 2010.

Voici le dernier poème que Nadia publiait ce printemps, en guise d’adieu sur facebook

**Le dernier voyage...**
C'est le moment de ton dernier voyage
Et tu n'auras droit à aucun bagage
Sauf un petit morceau de tissu blanc
Même si tu es issu d'un puissant clan
C'est comme quand tu es venu au monde
Avant que tu ne deviennes immonde
Tu dois partir sans aucun privilège
Et tu rejoigneras le même collège
Comme tous les citoyens lambda 
Qui ont été broyés et écrasés ici bas.
@NadiaMoaliGrine
Bonne soirée à vous tous chers amis.

 

Notre ami, Abdelhafid Idres est décédé le 13 mai 2019 à Bejaïa (Bougie, son Vgayt !) Il est l’auteur du "Grand dictionnaire Français-Tamazight" en 2017.

2000 pages qui nous aident à comprendre cette langue de l’Afrique du nord, sa Tamazgha.

Soyons fidèle à sa mémoire en étant, nous aussi, un lien entre les cultures.

 

Ecouter la mémoire de l’autre pour construire notre cité

 

 A travers la collecte de témoignages, nous croisons les mémoires, souvent douloureuses, de traversées de la Méditerranée qui ont amené ici beaucoup d’entre nous.

 

Les collectes de mémoires sur les Tirailleurs Marocains et Algériens, sur les Gitans d'Algérie continuent. Toute contribution est bienvenue.

 

En 1966, il fut l'un des premiers à m'apprendre à aimer l'Algérie, son pays. LT

Nos coordonnées

Maison de la Méditerranée Rennes

 

maisondelamediterranee@laposte.net

 

 

Vous pouvez également utiliser notre formulaire de contact.

Organisation d'événements

.